Chargement

Le Motif

La lettre d’information

Pratiques d’éditeurs : 50 nuances de numérique
 
Les champs suivis d’une astérisque (*) sont obligatoires.
Fermer la fenêtre

Pratiques d’éditeurs : 50 nuances de numérique (mars 2014)

Dans un paysage mouvant où les acteurs d’aujourd’hui ne seront pas forcément ceux de demain, cette étude fait un focus sur les types d’acteurs et leurs stratégies, décrit les pratiques professionnelles issues du web, répertorie les différents modèles économiques expérimentés et met en lumière les évolutions du métier. Une étude du MOTif avec le concours du Labo de l’édition.

 

Le numérique à petits pas

Les éditeurs nativement papier ont d’abord mis en place un double circuit de production, revu le cadre contractuel de l’exploitation des oeuvres  et créé les conditions nécessaires à l’intégration du numérique dans la chaîne du livre.

Les éditeurs ont choisi de construire à partir de leur catalogue une offre globale et attractive fondée sur les nouveautés et une partie du fonds. Ils expérimentent l’enrichi et le digital only en développant par exemple le domaine des applications jeunesse et des titres nativement numériques.

Les acteurs pure players en chiffres

50% des acteurs pure players déclarent produire du livre enrichi, 40% des applications. Ils développent un savoir-faire dans de nombreux secteurs éditoriaux. Les applications sont très majoritaires dans la jeunesse et le scolaire, des secteurs pour lesquels le format applicatif permet d’apporter une plus-value liée à l’interactivité. On note aussi que 54% d’entre eux produisent des livres non enrichis, principalement pour les œuvres de fiction, une offre qui correspond aux pratiques de lecture majoritaires.

95% des répondants vendent leurs ebooks moins de 10 euros et 78% moins de 5 euros. 40% des pure players exercent une activité autre que l’édition numérique.