La pompe à chaleur ou PAC est un investissement conséquent à l’achat à l’inverse des chaudières classiques au fuel ou au gaz, mais elle permet de faire de grandes économies sur la facture. Aussi, le prix d’achat d’une pompe à chaleur baisse avec le crédit d’impôt et les aides financières des pouvoirs publics. Si vous pensez installer ce système de chauffage, découvrez maintenant le prix à débourser.

Le coût moyen d’une pompe à chaleur

Le coût d’une pompe à chaleur dépend du modèle. Le prix d’une pompe à chaleur air/air est en moyenne entre 6.000 et 10.000 euros, c’est environ 100 euros par m² chauffé et rafraîchit. Pour une pompe à chaleur air/eau, prévoyez entre 8.000 et 16.00 euros (entre 65 et 90 euros le m² chauffé et rafraîchit). Pour une pompe à chaleur sol/eau ou eau/eau, il faut entre 10.000 et 18.000 euros si c’est avec des capteurs horizontaux et entre 15.000 et 20.000 euros si c’est avec des capteurs verticaux (un ou plusieurs forages). Concernant la pose d’une pompe à chaleur, c’est entre 1.500 et 5.000 euros. Pour information, ces prix sont fournis à titre indicatif, ils ne remplacent en aucun cas le devis venant d’un spécialiste. Même si l’achat et l’installation d’un tel équipement sont chers, force est de constater que c’est un investissement rentable offrant un excellent rendement. En installant une pompe à chaleur, la facture annuelle sera divisée par 3. Néanmoins, pour une installation bien faite et suivant les normes, il faut approcher un professionnel expérimenté et compétent comme cet artisan plombier Paris 3.

Les paramètres influant le prix d’une pompe à chaleur

pompe à chaleur
Crédits : Twenty20

Différents critères influent le coût d’une pompe à chaleur. Il faut prendre en compte le modèle choisi et sa puissance, la présence d’un réseau de chauffage, la configuration du bâtiment, le volume de l’habitation, le niveau de performance suivant les besoins ainsi que les accessoires de confort. Afin de réduire le coût d’une pompe à chaleur, il existe plusieurs subventions de l’État, car c’est un système qui utilise des énergies renouvelables, et ça permet à tous de profiter de cette installation innovante. Le crédit d’impôt de 30 % sur le prix du matériel réduit grandement le coût d’achat, mais à condition que vous fassiez partie des personnes ayant des revenus modestes et que la pompe à chaleur soit installée dans la résidence principale. À noter que ce crédit d’impôt est donné lors de la déclaration de revenus. Que vous soyez ou non soumis aux impôts, vous obtiendrez un chèque de l’État.

Une pompe à chaleur demande un entretien régulier (au moins une fois par an), ce n’est pas obligatoire, mais c’est recommandé pour la performance de la climatisation et du chauffage. Pour des raisons d’expertise et de sécurité, il faut confier cette tâche à un vrai expert. Le contrat d’entretien est entre 150 et 250 euros par an.

Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.