La santé et le bien-être sont des états délicats qu’il faut préserver par tous les moyens. Ce n’est pas le sophrologue qui en dira le contraire car c’est justement l’objectif qu’il recherche à travers la pratique de son art, notamment la sophrologie. Peut-être avez-vous déjà entendu parler de cette activité et vous n’en savez que peu de chose, voire rien du tout. À la lecture de ce qui suit, vous aurez toutes les informations utiles à ce propos.

La sophrologie : qu’est-ce c’est ?

La sophrologie est une science qui a pour objectif de procurer le bien-être en utilisant une technique qui allie la relaxation et la maîtrise du mental. Celui qui pratique cet art est appelé sophrologue. La sophrologie a été fondée en 1960 par Alfonso Caycedo, neuropsychiatre et professeur en psychiatrie de nationalité colombienne. Selon son inventeur, c’est «une nouvelle école scientifique qui étudie les modifications de la conscience humaine». En d’autres termes, elle agit non seulement sur le corps mais aussi l’esprit.

La sophrologie relève de la médecine non conventionnelle, autrement dit, elle n’est pas fondée sur des méthodes expérimentales. Pour en tirer le meilleur profit, il faut savoir contrôler sa respiration (cesser de respirer de façon inconsciente), maintenir son corps dans une posture détendue, visualiser le phénomène ou la sensation recherchée.

Quels sont les bienfaits de la sophrologie ?

Même si l’efficacité de la sophrologie reste à démontrer scientifiquement, certaines expériences ont révélé au fil du temps son effet bénéfique sur le corps et l’esprit. En effet, grâce à cette pratique, l’homme parvient à découvrir et accéder à l’énorme potentiel qui sommeille au plus profond de son être. Dès lors, il peut le canaliser et l’exploiter convenablement pour améliorer sa condition physique et mentale, et ce au moyen de la sophrologie.

L’organisme est quotidiennement soumis à des pressions (travail, déplacements, sollicitations familiales, etc.) qui provoquent souvent le stress et l’angoisse. La pratique de la sophrologie peut aider à surmonter plus facilement ces réactions. Elle est le cordon qui permet de concilier les dimensions physiques et psychiques de l’être.

Quelques recommandations à suivre

Avant de vous lancer dans la pratique de la sophrologie, retenez qu’il faut nécessairement se faire former. En effet, la démarche varie d’une situation à une autre. Il y a donc quelques subtilités qu’il convient de savoir pour exercer convenablement cet art. La sophrologie ayant pour but de créer l’harmonie entre le corps et l’esprit, il faut que le sujet soit pleinement conscient. Quant à la durée de la séance, elle ne doit pas être trop longue (1h30mn au plus). Par ailleurs, l’environnement est un facteur très important. Il faut pour cela choisir un endroit où rien ne pourra vous déranger.

Où apprendre la sophrologie ?


Certes la sophrologie ne nécessite pas de diplôme d’État, cependant, comme toutes autres disciplines scientifiques, la pratique requiert un certain nombre de connaissance. Cela passe non seulement par des exercices pratiques, mais aussi et surtout une formation d’une durée de 300 heures sanctionnée par un certificat.
En effet, il existe de nos jours plusieurs écoles spécialisées dans l’enseignement de cette sciences, notamment la
sophrologie école. Parmi elles, on distingue les établissements dits écoles caycédiennes, et d’autres non caycédiennes.

Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.