Ce n’est pas un fait nouveau, chaque année, des centaines d’incendies ravagent une partie de la forêt tropicale d’Amazonie. Seulement, pour cette année 2019, le feu est devenu incontrôlable, un record d’incendie jamais vu dans cette zone. L’évolution de l’incendie à une vitesse remarquable génère un épais nuage de cendres qui s’étend sur des millions de kilomètres carrés. Si la destruction de la forêt en Amazonie a tendance à être maitrisé depuis des dizaines d’années, le mois de juillet 2019 a battu un record sans précèdent avec environ 4500 km² de forêt détruite. La déforestation de 760 km² est provoquée par des incendies selon les données de recherche faite par l’Institut national de recherche spatiale (INPE).

L’origine de l’incendie

Dans la plupart du temps, les incendies dans la forêt amazonienne sont déclenchés intentionnellement par les agriculteurs afin de défricher plus d’espace pour le fourrage et l’élevage extensif. Mais cette année, ces incendies sont devenus incontrôlables. Depuis le début de l’année, plus de 75 000 départs de feu ont été recensés dans la région, c’est-à-dire 85 % de plus par rapport à l’année précédente. Les mois les plus catastrophiques sont le juillet et août 2019 avec près de 10 000 nouveaux incendies enregistrés dans la zone, notamment dans le bassin amazonien. Les résultats sont donc incalculables et irréversibles, un épais nuage de fumée qui s’étend sur plus de 3,1 millions de km², presque la superficie de l’Inde. Ces incendies dévastateurs s’expliquent également par une température plus chaude durant le premier semestre 2019.

Les conséquences de la déforestation en Amazonie

Un niveau d’incendie d’une telle ampleur ne peut pas être sans conséquence au niveau de l’équilibre environnemental à l’échelle mondiale. La biodiversité est totalement détruite créant la disparition des animaux vivant dans la forêt. La forêt amazonienne absorbe plus de 150 milliards de tonnes de carbone. On dit aussi que la forêt amazonienne est le poumon de la Terre puisqu’elle génère les 20 % de l’oxygène que nous respirons au quotidien. Ces incendies vont certainement polluer l’air tout en ayant des répercussions graves sur la santé des millions de personnes, notamment les enfants et les personnes âgées qui ont des difficultés à respirer.

Les incendies soulèvent l’indignation

Face à la propagation des feux dévastateurs, le président du Brésil Bolsonaro continue de soutenir les éleveurs extensifs au compte des Européens. Il accuse également les ONG et les détracteurs de ses éleveurs d’être les principaux responsables de l’incendie, afin de semer le trouble dans le pays et de recevoir les différentes formes de subventions. Mais face à la pression des communautés internationales, le président brésilien Bolsonaro a déclaré récemment qu’il va mobiliser plus de pompiers et plus de 40 000 soldats pour maitriser les incendies. Pour les Brésiliens, ce n’est plus le temps de rejeter la faute sur telle ou telle personne, il est temps d’agir et rapidement pour sauver la forêt et pour sauver notre planète.

Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.