Dans le monde de la consommation, la grande distribution se tourne de plus en plus dans le bio. Les consommateurs constatent alors de grande différence de prix entre les produits bios et les produits issus de l’agriculture traditionnelle. Les marges peuvent atteindre jusqu’à75 % dans certaines grandes surfaces en France.

La constatation de la marge

En reconnaissant la qualité et le gout des fruits et légumes issus de l’agriculture biologique, la grande distribution fait toujours plus de marge sur leurs prix normaux et par rapport aux mêmes produits issus de l’agriculture traditionnelle. En constatant ce fait, l’association de défense des consommateurs a revendiqué cette pratique de prix prohibitifs depuis 2017. L’effort n’a pas abouti à des résultats positifs. En effet, la situation n’a fait qu’empirer, car la grande distribution continue de maintenir les prix des produits bios jusqu’à nos jours. Les fruits et légumes bio sont devenus les produits les plus consommés en France depuis ces 5 dernières années. Et on a connu une hausse de consommation de 36 % en 2017 et 2018. Par contre, la grande distribution ferme les yeux face aux différentes formes de revendication organisée par les différents organismes protecteurs de droit de consommateur et continu d’appliquer des prix irraisonnables sur les produits bio.

Plus de 160 % de marge pour le poireau

La qualité a du prix. En général, les marges pratiquées dans la grande distribution sur les fruits et légumes bio sont d’ordre de 75 % plus élevé que sur les mêmes produits de l’agriculture traditionnelle. Et plus les produits sont très demandés, plus les marges des prix pratiquées dans les supermarchés sont importantes. Pour des produits à forte consommation, la marge est de 90 centimes au kilo pour le produit traditionnel, contre près de 2,5 euros de marge de prix pour celle du produit bio. Pour la pomme de terre, un des trois fruits et légumes les plus consommés en Europe notamment par les Français, les marges des prix sont 83 % supérieures au produit issu de l’agriculture conventionnelle. Pour la tomate, autre produit favori des Français, la marge est de 109 %. Le record d’augmentation de prix dans la vente des produits bios est celui du poireau, on a constaté une marge de 165 % par rapport au conventionnel.

Produit bio : pourquoi faut-il payer plus ?

Certes, les fruits et légumes bios coûtent plus cher à produire que les produits issus de l’agriculture conventionnelle. Mais les marges de prix sont quand même exagérées, d’après un compte rendu de l’association de consommateur. Cette dernière revendique le fait qu’il n’y a aucune raison d’augmenter les prix des fruits et légumes bios sauf en cas d’insuffisance de l’offre par rapport à la demande. Car jusqu’à aujourd’hui, les produits bios et les produits conventionnels arrivent encore à subvenir à tous les besoins de chaque foyer en France. Pour l’association de consommateur, les marges de prix attribués aux produits bios ne font qu’enrichir la grande distribution et déstabilisent l’économie des consommateurs.

Source : https://www.quechoisir.org/billet-du-president-taux-de-marge-sur-les-fruits-et-legumes-et-bio-les-salades-de-la-grande-distribution-n69987/

Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.