Les accidents sont des choses qui peuvent arriver à chaque instant. En effet, si vous conduisez votre véhicule et que vous manquez d’attention, vous pouvez engloutir une autre voiture. C’est la même chose si vous êtes à la cuisine et que vous n’êtes pas concentré. Dans ce cas, vous êtes capable d’oublier de fermer le gaz ou de faire brûler un chiffon. Dans presque tous les domaines, les risques d’accident sont élevés. Toutefois, vous devez savoir que pour un secteur aussi sensible que l’industrie, les conséquences peuvent être terribles.

Quels sont les différents types de risques industriels qui existent ?

La gestion des risques industriels est une question qui interpelle tout le monde. Dans le domaine industriel, la plupart des accidents qui ont lieu sont pris très au sérieux. En effet, ces derniers entraînent des conséquences graves sur l’ensemble de la population, ainsi que l’environnement. Quand on parle de risques industriels, vous devez savoir que pas mal de secteurs d’activités sont concernés. Il s’agit notamment du nucléaire, de la pétrochimie ou encore des mines. Pour ceux qui l’ignorent, c’est généralement dans ces domaines que les produits dangereux et les substances toxiques sont utilisés à haute dose. Le risque zéro n’existe pas. Du coup, un contrôle et un entretien régulier des installations est nécessaire afin d’éviter tout type d’accident. Pour ce qui est des risques industriels, vous devez savoir qu’il en existe de deux sortes : les risques liés à des catastrophes naturelles et les risques liés à l’activité humaine. Aujourd’hui, pour éviter le plus de catastrophes possible, les États ont mis en place plusieurs outils de gestion.

Comment sont gérés les risques industriels en France ?

France+risques industrielsIl est important de savoir que la plupart des risques ont trois différents types d’effets à savoir : les effets thermiques (explosion), les effets mécaniques (onde de choc) et les effets toxiques (libération d’une substance toxique). En France comme dans pas mal de pays, la politique de gestion des risques industriels est mise à jour au fur et à mesure, car les accidents prennent des formes diverses et les précautions qui sont prises ne couvrent pas toujours tous les cas de figure. Aujourd’hui, les collectivités locales ainsi que les industriels travaillent main dans la main. Le gouvernement quant à lui a choisi de mettre en place un plan d’action qui permettra de limiter les accidents pouvant causer des dégâts humains et matériels importants. Afin d’y voir un peu plus clair, vous devez savoir que les sites qui présentent le plus de risques sont classés selon leur niveau de dangerosité. Cela résulte de la directive européenne qui porte le nom de « Seveso ». Cette disposition permet de maintenir un haut niveau de prévention afin d’éviter le plus que possible les accidents.

Des informations supplémentaires avec Quel est le but d’une cellule de crise ?

Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.